Sécheurs d'air comprimé

L'air atmosphérique aspiré par un compresseur contient toujours de la vapeur d'eau.
La propriété hygroscopique de l'air varie en fonction de sa température. Plus la température de l’air est élevée, plus sa capacité à contenir de l’eau est élevée.
La température de l’air en sortie compresseur étant élevée, par  conséquence son taux de rétention d'eau est élevé.
La vapeur d’eau contenue dans l'air comprimé se condense dès que la température diminue (commencement après le compresseur, due à l’arrêt d’apport de chaleur par effet « joules »).
Ensuite, le refroidissement de l’air comprimé dans le réseau, entraîne la formation en quantité considérable de condensats dans les tuyauteries du réseau air comprimé et aux points de consommation. D'ou la nécessité d'utilisation d'un sécheur.

POIDS DE VAPEUR D'EAU DANS L AIR COMPRIME SELON SA TEMPÉRATURE,  POINT DE ROSÉE
  Sécheur par réfrigération à Detente Directe : Pt de rosée +3°C (gamme GOLD)Mini sécheur, 2 à 3m3/h et pt de rosée de -10 à -40°CSécheur à membranes et faible débit, pour des points de rosée de 0 à -20°C, soit une classe d'air comprimé eau = 4 à 2 selon ISO8573.1Réfrigérant par air pulsérefroidissement final pour sablageRéfrigérant par eauFiltre séparateur cyclonique : débit fixeElimination des liquides des réseau d'air comprimé par centrifugation, modèle compatible avec les débits variables (20 à 100% du débit)

!